Frais de port offerts dès 49€ d'achat

Quelles sont les propriétés des huiles essentielles et comment les utiliser ?

Apprenez à connaître et utiliser les huiles essentielles. Des sources de bien-être, aux multiples propriétés, à garder sous la main au quotidien.


Il y a bien trop de principes actifs dans les huiles essentielles pour les qualifier de « médecine douce ». Qui n’a jamais entendu parler de ces précieuses essences, pures, naturelles, et regorgeant de propriétés curatives ? En effet, outre leur parfum entêtant, ces « huiles » incarnent aujourd’hui tout ce que la Nature a de meilleur à offrir dans les domaines de la santé, du bien-être et de la beauté.

 

Les propriétés majeures des huiles essentielles

Les huiles essentielles peuvent comporter jusqu’à 200 substances actives. Ce sont ces molécules qui déterminent leurs vertus et leur puissance d’action. On les connaît et on les utilise surtout pour leurs propriétés antibactériennes, antivirales, antiseptiques ou anti-inflammatoires. Mais leur potentiel est souvent bien plus vaste, d’où l’engouement actuel pour les « encyclopédies » dédiés aux huiles essentielles ou la tendance grandissante de la naturopathie.

 

Aujourd’hui, elles sont si présentes dans notre quotidien que les réponses à la question « quelle huile, quelle action ? » entrent dans la culture populaire. Un dilettante dira donc qu’on soulage les bronchites à l’eucalyptus, les problèmes cutanés à la rose, qu’on diminue le stress grâce à la lavande, qu’on stimule ses défenses immunitaires avec l’origan…

 

 

Info +

Les huiles essentielles sont encore plus performantes en synergie, en associant leurs bienfaits. Il existe des formules prêtes à l’emploi et justement dosées.

  

Divers procédés d’administration

Selon la nature de l’huile, les préférences de chacun, la notice ou la préconisation du thérapeute, les procédés d’administration varient.

  • Inhalation :
  • C’est l’utilisation la plus courante, notamment quand il s’agit « d’automédication ».

    Les molécules des huiles essentielles sont extrêmement volatiles et pénètrent rapidement et facilement par les voies respiratoires. L’inhalation est d’autant plus conseillée quand il s’agit de soulager des affections respiratoires hautes, telles que les rhumes, les rhinopharyngites ou les sinusites.

    Les procédés :

        • Diffuseur
        • Brumisateur
        • Ou seulement un tissu ou un bout de coton

    Évidemment, ce procédé est aussi un créateur d’ambiance incontestable, pour l’agrément des parfums et les vertus apaisantes de certaines huiles.

  • Voie cutanée :
  • Cette méthode a l’avantage d’obtenir un résultat rapide et efficace dans la durée. 

    Parce que les molécules des huiles essentielles sont liposolubles (c’est-à-dire soluble dans les graisses), elles sont particulièrement efficaces administrées dans un corps gras. 

    Les procédés :

        • En huile de massage (quelques gouttes diluées dans l’huile végétale)
        • En crème
        • En gel lavant
        • En application directe (ex. pli du poignet ou creux du coude)
  • Voies internes :
  • Sous la houlette des professionnels de la santé, ces modes d’administration sont divers :

        • oral surtout, jamais directement dans la bouche (utiliser un morceau de sucre, une cuillerée de miel ou d’huile alimentaire)

    Mais aussi dans certains cas, les professionnels de santé peuvent les conseiller en :

        • vaginal (en ovule)
        • anal (en suppositoire)
        • sublinguale (sous la langue)

      

    Info +
    Non, l’huile essentielle n’est pas un corps gras. On la nomme « huile » tout simplement parce qu’elle ne se dilue pas dans l’eau, provoquant plutôt des émulsions à la surface, pareil à de l’huile végétale.

     

     

    « La pureté des huiles essentielles est un incontournable de la philosophie de Botali. Nous les achetons en direct aux fournisseurs sans intermédiaire, pour vous garantir la meilleure des qualités, au prix le plus juste.» 

    Le mot de Botali

     

    Des propriétés thérapeutiques, à utiliser avec précaution

    Les huiles essentielles sont des principes actifs à l’état pur. Bien qu’elles soient aujourd’hui en vente libre, ces essences naturelles et ultra concentrées vont de pair avec une application modérée et, autant que possible, accompagnée. Avant toute utilisation, il est nécessaire d’en connaître les contre-indications et les risques éventuels, mais aussi d’en parler à son professionnel de santé.

    Ne pas les utiliser chez les enfants, femmes enceintes ou allaitantes

    Pour ces cas précis, pas d’auto médication. Demandez impérativement l’avis d’un professionnel de santé.

    Respectez les précautions d’emploi

    Celles-ci vous sont indiquées par votre praticien ou tout simplement sur l’emballage de votre huile essentielle (dosage, durée de traitement, voie d’administration et autres précautions d’emploi).

    Ne vous trompez pas de dénomination

    Même si elles sont issues de la même plante, les huiles essentielles n’ont pas les mêmes propriétés suivant leur organe d’origine (pétale, feuille, tige…) ou bien leur biotope (climat, composition du sous-sol, altitude, hydrographie…)

    Évitez les incompatibilités avec certains médicaments

    Si vous êtes déjà sous traitement, demandez conseil à votre médecin avant de mixer les médications.

    Lavez-vous les mains après chaque utilisation

    Cela évite les applications involontaires sur les zones sensibles (yeux, nez, oreilles)